lundi 11 avril 2011

OMG, mon premier bento fait maison!

OMG, hier soir, j’ai réalisé mon tout premier bento sous l’apprentissage de la chef Miki NAKAJIMA. En fin compte, ce n’est pas difficile du tout ! Alors, ce bento est nommé « TORI Hanami bento ». « Tori » en français signifie poulet et « hanami » représente la contemplation des cerisiers. Comme expliqué dans l’article précédent, nous sommes en pleine période de floraison des cerisiers et les japonais ramènent leur bento pour les déguster sous les cerisiers. C’est la raison pour laquelle ZenZoo FOODI suit la tendance et lance un cours pour apprendre à préparer le « Hanami bento » (contemplation de la floraison des cerisiers) !


Miki a commencé en nous expliquant que nous devions préparer 4 plats : la salade aux mini choux fleurs et carottes, le « karaage » (poulet frit japonais), le riz parfumé de shiso et pour finir l’omelette japonaise.
A la différence de la préparation de la salade française, il faut d’abord blanchir le choux fleur et les carottes coupées en lamelle et passer le tout sous l’eau froide pour en garder le croquant. Sans huile d’olive, ni vinaigre ni moutarde de Dijon, nous avons assaisonné les légumes avec de l’huile de sésame, du sel, du poivre et du sésame blanc cuit (non écrasé), le tout étant très typiquement asiatique, hein !



Ensuite, nous avons préparé la marinade pour le blanc de poulet avec le mirin, la sauce de soja et le gingembre râpé, la poudre d’ail et le sel. On a réservé la préparation durant 15 minutes afin que le poulet s’imprègne du goût de la marinade. En attendant, nous avons travaillé sur le riz déjà cuit à l’autocuiseur. Il a suffit de bien mélanger le riz avec « YUKARI », le shiso séché en poudre de coloration rouge. Effet magique, nous avions l’impression que les fleurs de cerisier étaient tombées dans notre boîte de bento !


Pour faire frire le poulet, Miki a utilisé un WOK ainsi que des longues baguettes. Pour savoir si la température de l’huile est la bonne : Plongez les baguettes au fond du WOK, si les bulles qui se forment flottent lentement, la température de l’huile est d’environ 160°C. Si les bulles flottent rapidement, la température de l’huile atteint environ 170°C ~ 180°C. Si les baguettes ne touchent pas le fond du wok et qu’il apparaît des bulles, cela signifie que la température de l’huile atteint 180°C ! C’est magique et pratique, non?! Qui aurait pu imaginer que les baguettes pouvaient permettre d’estimer la température de l’huile !


Enfin, Miki nous a appris à préparer l’omelette japonaise. Il suffit simplement de mélanger dans un premier temps les oeufs, 20g de mirin, 30g de sauce soja et puis de rajouter le bouillon de bonite. Il faut aussi s’équiper d’une poêle spécialisée pour préparer l’omelette japonaise, une poêle rectangulaire de 3cm de haut. Avant de verser la première couche d’œuf, on essuie la poêle avec un sopalin trempé d’huile afin que la poêle ne colle pas. Une fois que la première couche est mi-cuite, la rouler vers vous puis repousser le rouleau d’omelette vers le haut de la poêle. Rajouter une deuxième couche et poser une feuille d’algue nori. Enroulez de la même manière l’omelette dans votre direction et puis repoussez le rouleau vers le haut de la poêle. Répétez cette opération plusieurs fois jusqu’à ce que l’omelette atteigne l’épaisseur de la poêle (environ 4 cm).


Une fois les 4 plats préparés, nous les avons dressés dans la boîte de bento. Dans le bento, il ya des compartiments qui permettent de séparer chaque plat comme dans un jardin !

« Hey hey, je suis plutôt satisfait pour mon tout premier bento! »

Pendant le repas, la chef Miki nous a raconté que cette année est peu propice à la contemplation de la floraison des cerisier pour les Japonais en raison de la catastrophe au Japon. Elle a gardé son joli sourire tout au long du cours malgré sa tristesse.
Nina, fervente admiratrice de la culture japonaise, a fait remarquer que les bento apparaissent souvent dans les mangas. En effet les lycéennes japonaises préparent des « Love Bento » pour leurs amoureux. Apparemment la japonaise doit bien s’entraîner à confectionner ce « Love Bento » pour montrer l’amour qu’elle porte à son compagnon ! Du coup, le bento devient un art véritable afin que la personne qui le reçoive l’apprécie avec plaisir!



« Dans la boîte de bento, il faut éviter de mettre du liquide surtout la MOUTARDE ! » nous a raconté Miki en souriant : « Une fois, j’ai ouvert mon bento en découvrant à une grande surprise – un liquide blanc renversé partout dans mon bento ! C’était la MOUTARDE qui avait coulée lors du transport sur tous les plats du bento! Si jamais vous désiriez emporter de la moutarde ou du ketchup, il suffit de l’emballer dans du film plastique pour en faire un petit sachet! »


Vous pourrez trouver de très belles boîtes de bento sur internet ou dans les magasins japonais situés dans le quartier de l’Opéra de Paris. Les prix varient de 10 euros à 100 euros selon les matières et les designs !

Sur ce, je vous laisse. Il est l’heure de préparer mon « Love Bento » pour mon pique-nique de demain au Parc de Sceau avec mon chouchou sous les cerisiers!


édité par Yuying LIN

Aucun commentaire:

Publier un commentaire