mercredi 19 janvier 2011

Que fait-on pendant le Nouvel An chinois ?

L’année dernière, nous vous avions parlé de la légende du Nouvel An Chinois « Nian ». Cette année, nous allons vous parler du rituel et des habitudes traditionnelles pratiquées durant le Nouvel An : Que fait-on pendant le Nouvel An Chinois ?

Le Nouvel An Chinois commence à partir du 24 décembre臘月二十四日dans le calendrier lunaire. Selon la légende, ce jour là, tous les dieux remontent au Ciel et font leur rapport au plus puissant des dieux, le Dieu du Ciel (Tian Gong 天公), d’origine très ancienne et que l’on prénomme également l'Empereur de Jade. La tradition est de prier ces dieux et surtout le Dieu de la Cuisine (on pense que le Dieu de Cuisine est le plus proche de la famille et qu’il connaît tout ce qui s’est passé de bon ou de mauvais dans la famille) afin qu’ils fassent parvenir les informations et les préoccupations à l’oreille de Tian Gong.



La veille de Nouvel An Chinois ressemble beaucoup à la veille de Noël en France. Le réveillon a certains tabous et obligations que nous vous ferons découvrir lors du prochain article.

En France, vous avez le sapin de Noël. En Chine, on affiche les nouveaux « couplets du Printemps » qui se présentent sous la forme d’une longue feuille de papier rouge sur lequel est inscrit le poème du bonheur et que l’on colle sur le mur de chaque côté du portail. Le couplet « pleins » est collé sur le frigo, le couplet « Printemps » est collé à l’envers et symbolise l’arrivée du printemps (le mot « inverse » se prononce de la même façon que le mot « arriver »). Les gens se parent de nouveaux vêtements, chaussures,… et portent quelques fois la couleur rouge qui symbolise le « Bonheur » ! Durant le repas, les adultes distribuent des enveloppes rouges aux enfants et aux filles non mariées. Vers minuit, on allume une ribambelle de pétards afin de faire peur au démon Nian selon la légende. C’est le soir où les enfants dorment très tard, c’est le symbole que leurs parents vivront très longtemps.




La première chose que l’on fait le premier jour de l’An est de « PRIER » les ancêtres et les dieux. Ensuite, il faut rendre visite à la famille, aux amis en leurs souhaitant « 恭喜發財 gōngxǐ fācái ( Bonne Année et gagner plein d’argent » ! Le défilé du dragon et du lion舞龍舞獅s’enchaîne dans les rues. La croyance dit que le dragon gouverne la pluie et que la tête de lion effraie le démon. Ce défilé symbolise des récoltes fructueuses et la sérénité du peuple.


Le 2 janvier du calendrier lunaire est un jour important pour la femme mariée. C’est le jour où elle rend la visite à ses parents. Son mari doit l’accompagner chez ses beaux-parents. Autrefois, il n’y avait que ce jour dans l’année où la femme mariée avait l’occasion de rendre visite à ses parents.

Une légende raconte que le rat se marie le 3 janvier et que tout le monde se couche tôt pour ne pas déranger leur mariage. On laisse ainsi du riz, de la monnaie au coin de la maison, symboles de « cadeaux de mariage ».


Le 4 janvier, on accueille le Dieu de la Cuisine qui redescend du Ciel en préparant l’offrande sacrificielle.


La fête se termine le 5 janvier qui marque le retour au travail. Traditionnellement, le Nouvel An chinois finit par la fête des Lanternes le 15 janvier.





source :
* l'expérience de l'auteur
* Article I.[http://www.gio.gov.tw/info/culture_c/culture35zh.htm]
* Photos :
Bureau du tourisme de Taïwan [http://tiscsvr.tbroc.gov.tw/]
[http://lichuanyoueryuan.bokee.com/viewdiary.15095987.html]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire